Rag’n Boogie, pour les petits et ceux qui veulent encore grandir

Un spectacle musical pour les 6-12 ans • 50 minutes

Création janvier 2018
En coproduction avec le Créa, scène conventionnée jeune public d’Alsace
Et avec le soutien de Machette Production, des JM France, de l’Espace Rohan (Saverne), du PréO (Oberhausbergen), du Relais Culturel (Haguenau) et de l’Espace Malraux (Geispolsheim)
PRIX MOMIX 2018

Lilo a 11 ans et demi, et les demis ça compte !
Dans sa petite ville de province il entend des injures, des phrases toutes faites sur « les noirs et sur les arabes » alors il s’empresse de les répéter à son tour comme un jeu, comme une vérité toute crue.

À l’école il s’éclate avec ses copains, surtout quand ils font des mauvaises blagues à Wilson un nouveau camarade de classe à la peau noire.
Lilo apprend la musique.

Ce soir-là quand il revient à la maison avec une partition de boogie-woogie, quand il se retrouve devant son piano à travailler avec acharnement ce morceau trop rapide pour lui, il fait une découverte : la musique qu’il aime, le blues, le ragtime, le boogie c’est de la musique jouée et crée par des noirs.

Chaque soir, tel un Jiminy Cricket, un musicien noir va apparaître au piano de Lilo, Jelly Roll Morton qui se dit l’inventeur du jazz. Ce personnage roublard, à la fois sage et comique va lui raconter l’histoire de ces musiques nées sur le continent américain au temps de l’esclavage et de la ségrégation raciale.

C’est décidé Lilo quand il sera grand il deviendra pianiste de boogie et de ragtime et il travaillera son piano avec toutes ses touches, les blanches et les noires.

Le mot de Philippe Schlienger, directeur du festival Momix
Ce spectacle est un savant mélange de musique et de récit. La prouesse de ce projet tient d’abord au talent de Sébastien Troendlé, pianiste virtuose de Boogie-Woogie et de Ragtime mais également dans son interprétation qui évoque l’histoire des noirs américains, de leur musique et de leur condition de vie. C’est dans une approche artistique et ludique que cette production déploie toute son énergie. Un spectacle salutaire pour toutes les générations !

Le mot de Anne Torrent, directrice artistique des Jeunesses musicales de France
« Un véritable solo de funambule admirablement pensé et réalisé. Il y a de l’intelligence et de la tendresse jusque dans les moindres détails. Le dialogue original entre le quotidien d’un collégien d’aujourd’hui et la grande Histoire, jusque dans ses heures sombres, permet à ce récit de résonner en chacun de nous. Et l’on passe sans heurt de la salle de classe aux champs de coton, d’un croquis d’enfant à un film de Chaplin, par la grâce d’une mise en scène millimétrée et d’une performance d’artiste exceptionnelle : Sébastien Troendlé se joue de partitions diaboliques tout en donnant vie, par la voix et le jeu théâtral, à une foule de personnages attachants : c’est rare et tellement réjouissant ! »

Jeux : Sébastien Troendlé

Écriture : Sébastien Troendlé et Anne Marcel

Mise en scène et direction d’acteur : Anne Marcel

Création Lumière : Pascal Grussner

Vidéo : Philippe Lux

Public : de 6 à 12 ans

Durée : 50 minutes

Jauge : jusqu’à 300 personnes

– Spectacle tout public / 1h15

– Actions culturelles

– Masterclass

– Concert en solo/duo/trio

Après quinze années de travail pianistique et de recherches historiques et musicales, Sébastien Troendlé a imaginé Rag’n Boogie, un spectacle musical.

Il a également souhaité mettre son expérience et sa passion au profit de l’enseignement en élaborant un projet pédagogique (dossier et atelier) à destination des écoles primaires, collèges et lycées.

L’atelier, préparé en partenariat avec l’équipe pédagogique de l’établissement, est une initiation aux musiques les plus populaires nées aux États-Unis à la fin du 19ème siècle : le ragtime et le boogie-woogie.
Cette proposition s’articule autour de trois axes :

– L’Histoire : découvrir l’histoire des afro-américains au début du siècle dernier.

– Le piano : découvrir le piano et les techniques pianistiques.

– La musique : reconnaître et identifier les influences de différents styles de musique.

Parallèlement à la découverte d’une musique oubliée, l’ambition de ce projet est d’apporter une ouverture d’esprit aux élèves en révélant les liens entre les différentes matières de leur programme scolaire. La découverte « physique » du piano et le récit d’anecdotes liées à cette période de l’histoire donnent des pistes de réflexions sur des thématiques aussi importantes que le racisme, la discrimination, la privation des libertés… Plutôt que d’être un « consommateur de musique », il s’agit de comprendre de manière ludique comment l’histoire a influencé la musique et inversement.

Un livre écrit par Sébastien Troendlé et Valérie Paumier et illustré par Chabouté

En avant-première au festival de la BD d’Angoulême

Paru le 8 février 2018 aux éditions Les Rêveurs

 

Espace pro