Awek invite Sébastien Troendlé

Prochaines dates :

Le 23 juillet au festival Place aux Artistes – Albi
Le 8 septembre à Jazzabar – Bar-sur-Aube
Le 6 octobre au Tivoli – Montargis
Le 28 novembre pour le 25è anniversaire d’Awek au Metronum – Toulouse

 

Mot d’Awek :

Si vous découvrez Awek en écoutant un de leurs 11 Cd’s, vous y entendrez d’excellents pianistes (Bob Welsh, Fred Kaplan, Julien Brunetaud) mais jamais sur scène.
Aujourd’hui le groupe Awek a enfin trouvé le pianiste qu’il voulait avoir à ses côtés : Sébastien Troendlé.
La rencontre est née d’une demande d’un organisateur de festival qui voulait absolument entendre Awek avec du piano, comme sur les enregistrements.
Awek engage un pianiste pour la tournée entière. Le pianiste prévu tombe malade et il faut en trouver un autre au pied levé. Après quelques conseils avisés, le groupe déniche Sébastien qui vient jouer sans répétition. Et là, c’est l’entente parfaite, Sébastien joue les bonnes notes aux bons endroits, il épouse la sonorité compacte du quartet, il fait monter l’adrénaline du groupe et brille dans ses improvisations.
Après ses premiers concerts en quintet la décision est prise de créer un projet où Sébastien Troendlé devra prendre une vraie place dans Awek. Il n’y jouera plus uniquement le rôle de l’accompagnateur et de sideman, mais sera un membre du groupe à part entière. Son instrument pourra être en avant au même titre que la guitare ou l’harmonica.

Mot de Seb :

Du roots, de l’authentique, du vrai bon blues comme on l’aime ! Pas une note de trop, un vrai son de groupe, voici les premières impressions qui me viennent lorsque je découvre le groupe AWEK. Cette impression se confirme en me retrouvant à leurs côtés sur scène : une basse-batterie simple et efficace, une voix-guitare solides et nettes et des envolées gracieuses et enivrantes de l’harmonica. Après le plongeon dans ce bain d’instruments et les frissons qui l’accompagne, je rencontre les hommes derrière les instruments : Olivier, Joël, Bernard et Stéphane ça a immédiatement confirmé l’envie d’une vraie collaboration.

 

Plus d’infos sur le site d’Awek